29 avril 2006

Voyage en Nyléria

Par Niabea

Au silence de son compagnon Niabea comprit immédiatement que ce dernier avait trouvé quelque chose. Sans mot dire il s’avança et se plaça face à lui, attentif. Pour seule explication Higan lui tendit un parchemin usé où était inscrit à la plume le nom d’Eormal. Le jeune Tisseur leva les yeux et croisa le regard de son compagnon de voyage, la lueur qu’il y trouva l’inquiéta autant qu’elle le rassura. L’espoir.


- Higan…

Il l’avait murmuré pour lui-même, comme à un écho à ses pensées. Car il craignait les conséquences de cette découverte. Réanimer ainsi l’espoir n’était pas forcément une bonne chose, surtout si les découvertes futures s’avéraient macabres, cependant durant cette recherche il avait pu remarquer sans mal quelle importance Higan attachait à retrouver la trace de son père.


Niabea se releva, repoussant la chaise bancale sur laquelle il était assis depuis des heures, faisant tomber par la même occasion un vieux livre poussiéreux. Se baissant pour le ramasser il vit, au fond de la pièce, dépassant à peine d’un rideau délavé, ce qui semblait ressembler singulièrement à des pieds. Se relevant brusquement il heurta la table avec sa tête.


- Outch…

Titubant quelques instants il sortit son épée sous le regard ahuri d’Higan. Puis le pas encore un peu hésitant il marcha vers le rideau et, d’un geste brusque l’écarta. Il eut à peine le temps de s’écarter pour éviter le corps sans vie du bibliothécaire. Le vieil homme, les traits mortuaires figés en un masque de souffrance avait une dague plantée dans le dos. Avec un hoquet de stupeur Niabea fit un bond en arrière l’épée tirée.


- HIGA…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase pour avertir son ami que la porte des archives céda, sous l’assaut impérieux d’homme tout de noir habillés. Nul besoin de chercher à connaître leurs intentions, ces dernières semblaient bien assez claires pour le jeune homme, sortant une dague de sa botte il la lança, cueillant au passage le premier des intrus. Depuis qu’ils étaient arrivés sur cette maudite île rien ne se passait normalement.


D’un coup de pied il poussa une table sur le second venu, et, dans le même mouvement, fit voltiger la tête de son opposant dans les airs. Prenant appui sur une chaise il sauta au milieu des nouveaux arrivants, se baissa, et d’un mouvement circulaire de sa lame il faucha trois personnes de plus. Higan de son côté résistait aussi de son mieux à trois autres adversaires.
Un rapide coup d’œil suffit au jeune Niabea pour jauger la situation, ils étaient deux contre douze, léger désavantage tout de même. Il esquiva un coup, puis un second et fit un bond en arrière pour contrer la charge d’un troisième adversaire.


- Pfiou !

Mine de rien les parades successives commençaient à légèrement le fatiguer. Et, tandis que de nouveaux adversaires affluaient dans la salle, sans cesse, ils étaient peut-être trente désormais, les deux Ekarysiens refluaient jusqu’au fond de la pièce. Ils en arrivèrent à combattre dos à dos, repoussant de leur mieux les assauts répétés de leurs mystérieux adversaires. Mais, Niabea le sentait, Higan commençait à fatiguer, et lui aussi à force de se battre ainsi, jusqu’à quand pourraient-ils tenir ainsi ? Il plaça une botte et profita de l'instant qui dire un mot.


- Dis Higan... C'est pas qu'on s'ennuie là mais... T'aurais pas mieux comme distraction ?

Posté par Niabea Kjeldos à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Voyage en Nyléria

Nouveau commentaire